9, Avenue Kasongo (Bâtiment CIMS), Bukavu- RDC
+243 824327986
prince@jpddh.org

Idjwi : Les participants à l’atelier de formation organisé par JPDDH se disent être satisfaits de ses acquis

Journalistes pour la Promotion de la Démocratie et des Droits Humains

Idjwi : Les participants à l’atelier de formation organisé par JPDDH se disent être satisfaits de ses acquis

La multiplication des formations de renforcement des capacités est l’une des recommandations formulées par les participants à l’atelier de formation sur la sécurité et la déontologie du journaliste dans un processus démocratique qui s’est tenu à Idjwi-nord ce mardi 26 mars 2019.

Les journalistes participants se sont dit être satisfait des acquis de ces assises et estiment que c’est un plus dans la réalisation de leur activités quotidiennes.  

« Je suis déjà capable d’assumer mes responsabilités vis-à-vis de mon poste. Nous sommes aussi capables de nous sécuriser lorsque nous faisons des descentes sur terrain car nous connaissons déjà toutes les techniques de sécurisation du journaliste », explique Sadiki Rukware Jospin, journaliste à la communautaire La fraternité émettant à partir du village Husu, groupement Kihumba au nord du territoire insulaire d’Idjwi.

D’autres estiment que cette formation revêt une importance capital pour les chevaliers de la plume et du micro car elle leur a permis d’éviter tout dérapage.

« C’est un remerciement à JPDDH qui nous a capacité en matière très nécessaire pour le personnel des médias. Je viens de m’évaluer en fonction des forces et des faiblesses quant à mes taches. La connaissance aussi des notions sur l’éthique, la déontologie journalistique et les techniques de sécurisation afin d’éviter tout dérapage dans mon travail », s’exprime Bampiga Mufanzara Anicet, chef des programmes à la radio communautaire « Obuguma » émettant à partir de Bugarula à Idjwi-nord.

Tout en remerciant l’organisation Journalistes pour la promotion de la démocratie et des droits humains, JPDDH, les participants ont formulés plusieurs recommandations parmi lesquelles la multiplication de telles activités pour leur permettre de rendre un travail de bonne qualité à la communauté pour laquelle ils travaillent.

« Nous demandons à JPDDH de nous venir en aide en matière de capacitation chaque fois que nous, Journalistes d’Idjwi, lui sollicitons afin de rendre un service de qualité à nos auditeurs. Nous lui promettons l’exploitation maximum de cette capacitation dès maintenant », demande Bampiga M. Anicet

Pour améliorer leurs prestations, ces journalistes émettent le vœu de voir cette formation leur revenir encore une fois.

« Nous vous prions de revenir encore une fois pour d’autres formations parce que nous avons compris beaucoup des choses que nous ne savions pas, et qui vont nous aider à changer nous-même et notre façon de travailler dans nos médias et tout le monde a également compris la tâche qu’il doit faire dans le service des médias », a ajouté Bonane Rwalinda Bana, journaliste à la radio communautaire La fraternité.

Les femmes participantes n’ont pas cessé de plaider pour le renforcement du facteur genre dans le secteur de la presse car certaines pensent que « le journalisme c’est un métier qui est spécifiquement réservé aux hommes »

« Nous demandons à JPDDH d’inviter toutes les mamans dans des médias car ce que nous venons d’apprendre dans cette formation montre que les femmes aussi peuvent être capables de faire les reportages et diffuser des informations et des journaux comme les hommes », recommande Riziki Nantogole Espérance, journaliste à la radio communautaire Obuguma.

Pour rappel, l’organisation JPDDH a organisé un atelier de formation en faveur de 15 journalistes des radios communautaires œuvrant au nord du territoire d’Idjwi.

Plusieurs thématiques ont été abordées au cours de ces assises notamment : le code d’éthique et de déontologie du journaliste congolais, les techniques de sécurité du journaliste dans un processus démocratique, organisation et fonctionnement des médias.

Cette formation s’est tenue dans la salle des formations du Centre de promotion rural, CPR, de la 3ème Communauté baptiste au centre de l’Afrique, CBCA, situé à Bumpeta au nord du territoire d’Idjwi.

Théophile Ombeni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *